jeudi 16 janvier 2014

C'est l'intention qui compte.

Hier soir, j'ai pensé aux cadeaux de merde sous la douche (vous savez, l'endroit où on se pose des questions existentielles), enfin, c'est un sujet qui revient très fréquemment pendant nos discussions de dindes avec les copines.

Qu'est-ce qu'un cadeau de merde ?

C'est le cadeau qu'on ouvre, qu'on regarde puis on relève la tête avec un bon gros sourire hypocrite en jetant un coup d'oeil à la personne qui nous offert ce merveilleux présent : "Ooooh, merci, c'est trop mignon !" tout en pensant : "Wow, il s'est pas creusé la tête lui, encore un cadeau acheté à la dernière minute !"







Rooooh, elle est vilaine la Lumi, c'est l'intention qui compte après tout ! Oui, exactement, c'est l'intention qui compte.
Quand j'étais toute petite, j'étais fan d'Ariel, pour Noël, ma mère nous avait demandé ce qu'on voulait, j'avais répondu que je voulais une poupée Ariel qui chante. Le soir de Noël, j'étais toute excitée d'ouvrir mes cadeaux et là, Oooooh une poupée Ariel, sauf qu'elle chante pas :(
Première réaction, un peu déçue parce que je voulais vraiment celle qui chante, Ariel et sa magnifique voix quoi ! Mon oncle m'a demandé si j'étais contente (avec une blague vaseuse comme toujours), je lui ai répondu avec un grand sourire "Oui !", j'étais contente, réellement. Le fait que mon oncle ait pensé à moi, qu'il soit allé chercher ma petite Ariel, de voir à quel point ça lui faisait plaisir de m'offrir ce que je voulais vraiment. L'intention était bien là et elle était bonne, ça venait du coeur.

Quand je me plains d'un cadeau devant les copines, je vais me prendre des remarques comme quoi je suis sans coeur, que ça ne se fait pas de dire ça. Bah, désolée d'être honnête.
Un cadeau pour faire un cadeau, j'ai bien envie de vous dire que je préfère ne rien avoir ;)
Chaque Noël, on se fait un petit cadeau à 10€ avec la bande, l'an dernier, G. m'a offert un kit à makis, vous savez, les trucs qu'on trouve à la Fnac ? Le genre de truc qu'on va chercher à la dernière minute. Sauf que là (et toutes les autres fois d'ailleurs), G. n'avait pas d'idée alors il a demandé à ma soeur quoi m'offrir.

Quand j'ai ouvert le cadeau, je me suis plains, j'avais déjà ce qu'il fallait et j'ai dit que c'était une grosse arnaque ce truc, que le tapis ne coûtait rien blablabla...
G. ne s'est même pas énervé, il m'a dit : "Oh bah, ça fait plaisir de te faire des cadeaux !", ce à quoi j'ai répondu : "Bah, la prochaine fois, tu achèteras ton cadeau toi-même, tu demanderas pas à ma soeur, la prochaine fois, je veux un cadeau de toi, je te laisse chercher tout seul !", il a souri.
Du coup, il fait beaucoup plus d'efforts aujourd'hui et ça me touche ! Bon, faut pas croire que je fais ça avec tout le monde hein, je ne le fais qu'avec les amis les plus proches. Je me vois pas dire ça à un simple pote.





Bref, si les gens pouvaient arrêter de dire "C'est l'intention qui compte" à tout va, ça serait pas plus mal. Parce que oui, c'est bel et bien l'intention qui compte mais ça marche dans les deux sens.
Quand l'intention est de faire un cadeau pour se débarrasser, on peut dire que l'intention n'est pas spécialement "bonne". Puis, ça nous oblige en plus à mentir ! Moi qui n'aime pas le mensonge, je me vois très mal dire à quelqu'un  que son cadeau ne me plaît pas. C'est de la diplomatie mais ça reste à mes yeux, un mensonge.

Le plaisir d'offrir les amis !
(Oui, je parle souvent de cadeaux en ce moment mais j'ai pas mal d'anniv' à venir ;))


Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Ah ouais, ça me fait penser à mon commentaire (écrit en plein amphi) auquel je voulais rajouter une suite, après (mais en voyant la connexion et le peu de batterie qu'il me restait, ahem...).
    C'est sûr que ce n'est pas toujours l'intention qui compte (c'est fou, ça fait du bien d'écrire un commentaire/tweet sans être espionnée par ses voisins d'amphi ! haha). Belle-maman qui achète tout et n'importe quoi et qui les "offre" pour s'en débarrasser parce qu'elle n'a plus de place (quoi ? je prends un truc au hasard, ça pourrait être n'impôôôôrte qui), voilà, voilà. Autant ne rien avoir. Vraiment.
    C'est peut-être pour ça, aussi, que je n'aime pas les cadeaux ? Si on réfléchit bien, si on ne m'offre rien je ne suis pas obligée de dire que ça me plait si ce n'est pas le cas, huhu. Non, je sais pas, en fait. Doit bien y avoir une explication, m'enfin.
    Les seuls cadeaux qui ne me plaisaient pas (et j'étais franche) (mais j'aurais pas dû ?) c'était ma grand-mère qui commandait des milliards de trucs + trucs gratuits + poupées en porcelaine (qui me font horriblement peur, surtout quand tu dors en face d'elles, OUI) chez Damart. Oh, god. Elle s'en débarrassait réellement.

    Sinon, pour faire des cadeaux, je ne suis pas très douée, hinhin. Généralement je demande à la personne ce qu'elle veut (comme ça, pas déçue, quelle tactique de pro !), ou à un proche (pas tapeeeeer). Parce que sinon je sèche complètement ! :x

    ~ ♥

    PS: d'ailleurs... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je savais pas que tu aimais pas les cadeaux !
      Je connais les cadeaux pour se débarrasser ! Parce qu'avec ma soeur, on a pas mal de trucs achetés pr offrir, une fille nous a dit un jour "Ooooh l'autre elle refile ses trucs", c'était l'anniv' d'une personne qu'on connaissait pas beaucoup, enfin, pas une proche quoi ! J'avais envie de lui répondre "Euuuuh, t'es bien gentille cocotte mais 'se débarrasser' d'un truc qu'on a payé expressément pour offrir, je vois pas trop en quoi c'est s'en débarrasser !". Limite, si c'était un truc qui traînait ou qu'on nous avait offert... Mais y en a qui devraient réfléchir avant de sortir leurs remarques bien désagréables, ça m'énerve rien que d'y repenser :D
      Bon, les cadeaux de ta grand-mère, ils sont spéciaux quand même hein, je pense que je l'aurais dit aussi hahaha

      Sinon, pour mon anniv', tu as le choix :

      -Muse dans mon salon
      -Sidoine dans mon lit ou le sien
      -Adam Butcher en visite à Paris
      -Un bon gros tattoo
      -L'homme de ma vie avec qui j'irai pourchasser les aurores boréales !

      :) ♥

      Supprimer
    2. Han, tu ne savais pas ? D:
      Je fais des crises (comme une gamine) pour... Ne pas en avoir (j'ai un souci dans ma tête, hahaha).
      Ce que j'entends par se débarasser de quelque chose pour l'offrir c'est vraiment ta deuxième définition, "le truc qui traîne" (comme ça il traîne plus chez elle). ^^

      Mmmh, bah du coup je sais quoi t'offrir (mais je savais déjà, gnihihi ♥)

      PS: je suis ton homme (avec une réduction mammaire, ça devrait le faire) pour les aurores boréales.

      PPS: je suis sur mon portable, je n'ai pas pu me co avec mon compte Google ! (et suis encore au lit, aussi... :D)

      Supprimer
  2. Ça me rappelle une histoire de chèque que t'avait déchiré parce que tu voulais pas l'encaisser. L'intention t'avait bien saoulé là ! :D

    RépondreSupprimer