jeudi 30 janvier 2014

I'm too old for this shit #2

Hier soir, après notre journée de boulot, on a décidé d'aller se prendre un petit café avec une collègue tout fraîchement rencontrée le matin. Le café s'est transformé en bière dans un pub et une bière en entraînant une autre...

Un couple s'est installé près de nous et la fille (on va l'appeler Ginette) a commencé à nous taper la discut', fort sympathique... Les 5 premières minutes en tout cas. Ensuite, impossible de l'arrêter. Vite, que son copain (lui, on va l'appeler Norbert) revienne ! On apprend au final que non, ce n'est pas son copain mais un pote plutôt gay.
C'est bon, on est ses meilleures amies, elle ne nous lâche plus. Elle me dit qu'elle sera présente à mon mariage, euh... Oui, si tu veux. Mais faudrait trouver le copain avant ! C'est là qu'elle s'exclame gaiement : "Mais y en a plein ici, on va t'en trouver un ce soir !". Après avoir jeté un regard dans la salle, hum comment te dire jeune demoiselle ? Euuuuh... Non ?

Viennent ensuite s'installer trois gars (on va les appeler Pierre, Paul et Jacques) et une fille 15 000 possibilités, pas assez enivrée, je fais ma sauvageonne et me fais discrète. Ginette fait du rentre dedans à Pierre, ça nous fait rire... "Heyyyy, regarde, ils vont aux chiottes ensemble ! Non mais ils y vont vraiment !", déception quand on la voit revenir, elle l'a juste accompagné, elle a sans doute eu les chocottes une fois arrivée là bas.
Pierre s'installe à côté de moi, fait son pseudo beau-gosse, me dit qu'il a une copine mais qu'il va voir ailleurs, il fait le gars un peu mystérieux, joue au chaud/froid. Il se lève et m'ignore puis il part. Au passage, me pince le bras. Mais WTF mec ?! Tu m'as fait mal, c'est pas du tout sensuel ce que tu viens de faire ! Alors, je pense qu'il a voulu faire le gars détaché qui voulait me faire comprendre que QUAND MÊME, si j'avais envie, y avait moyen de moyenner... Sans façons !

C'est ensuite à Paul de tenter, tout comme son cher ami, c'est un fou de la quéquette, il est avec sa copine depuis 8 ans mais la trompe depuis le début et de manière régulière... Normal on va dire ! Il me parle tatouages, me demande de lui montrer les miens et en profite pour me tripoter par la même occasion, il tentera même de voir mes tatouages cachés. Qu'il est mignon !
La soirée passe, ils retentent à plusieurs reprises, je me retrouve même nez à nez avec Paul à la porte des toilettes : "Euh ouais Anne, pour le tatoueur... Tu sais... Je veux me faire la moitié du dos mais je dois arrêter la muscu' et ça, je peux pas.". Bon, ça fait 30 fois que tu me le répètes coco et est-ce que t'as vraiment besoin de m'attendre aux chiottes pour m'en parler ? J'ai tilté seulement aujourd'hui, il pensait sans doutes qu'y avait possibilité de fricoter sauvagement avec ce doux parfum d'urine. Meuh oui, of crouse of crouse !

Pierre tente une dernière fois et retourne draguer ma collègue. Elle me dit qu'elle est intéressée. MALHEUR ! Cette technique du gars sûr de lui qui trompe sa copine (l'enculé de base quoi) bah... Apparemment, ça marche vraiment ! Elle me dit que Ginette a méchamment sorti les crocs et le regard de bitch en lui disant : "Je crois qu'on va devoir se battre pour l'avoir, ce soir, je rentre pas seule !", elle a eu droit à un : "Non merci, j'ai passé l'âge !". Puis, j'ai envie de dire, vu sa gueule, je suis certaine qu'elle rentrera pas accompagnée ce soir... Je dis ça en toute objectivité hein ! Parce que si des gars viennent me draguer moi, alors que je ne suis pas maquillée et que je suis habillée en mode clodo, c'est que la fille d'à côté doit vraiment pas être canon. Elle fait donc la gueule tout le reste de la soirée, au final, ce n'est pas plus mal, ça fait du bien de ne plus l'entendre !
En voyant que Paul ne la calcule absolument plus, elle part sans nous dire au revoir. C'est pas très poli ça mademoiselle hein !

En fin de soirée, Jacques s'installe à côté de moi, ah oui, j'ai oublié de préciser que Norbert l'avait collé toute la soirée le pauvre. Bref, je ne me souviens absolument pas comment mais il s'est retrouvé avec mon téléphone entre les mains à critiquer mes playlists sur Spotify et se foutre de la gueule de Matthew Bellamy... moment très appréciable ! Non, non, ce n'est pas du masochisme mais j'aime bien rencontrer des gens qui ont de bons goûts musicaux ;)
Quand il tombe sur la playlist "Musique de nuit" (pas mal de morceaux au piano), il me demande si c'est la liste pour... Je le coupe immédiatement ! "Mais non, je baise pas dessus !!! Pas sur cette musique !", forcément, tu sors ce genre de phrase quand personne ne parle. Tous les regards sur moi,  je me fais toute petite...
Le petit (qui doit bien faire 1m90) Jacques, rien à voir avec ses deux potes, intéressant, intéressé, poli, marrant, sarcastique comme j'aime, enfin, la soirée est plus intéressante ! Tellement intéressante qu'à 1h30, on se rend compte qu'on a raté les derniers transports.
Je vois que ma collègue a très envie de rentrer avec Pierre... L'idée ne m'enchante absolument pas, Jacques me dit que je perds mon temps, que ma copine restera collée à lui et c'est le cas. Je pars donc avec Jacques, on dit au revoir à Paul qui ne peut pas s'empêcher de me parler une dernière fois de son tatouage... Mais bordel, tu penses que c'est mon seul sujet de conversation ?!

On marche dans les rues de Paris, on débat sur des sujets de merde, on se taquine, il m'enlace très brièvement à plusieurs reprises, je crois que j'ai littéralement fondu quand il a dit "Don't be so smart." dans sa barbe, sans me regarder, j'ai trouvé ça à la fois flatteur et mignon, ce genre de compliments, je dis vraiment pas non !
Physiquement, ce n'est pas du tout mon style mais on s'entend très bien puis il a un accent trop mignon (il est russe) j'apprécie vraiment ce moment passé avec lui. Bref, tout se passe comme dans les séries américaines ! Enfin, à deux détails près... Carrie Bradshaw, quand elle est dans les rue de NY avec son amoureux, elle n'a pas l'air d'avoir les cheveux tout gras alors qu'ils ont été lavés le matin même, elle n'a pas l'impression que tous ses pores rejettent une odeur de bière, elle ne se dit pas dans sa tête qu'elle a trop mal aux pieds ... Bon, oui, je l'avoue, rien à voir avec Sex and the city.
J'ai en tout cas passé une excellente fin de soirée, c'est tellement rare ces rencontres où le courant passe aussi bien, aussi vite ! Le retour en taxi avec Le lundi au soleil en fond, c'était un peu plus folklo...

Bref, I'm not that old for this shit ! (J'ai juste mis la journée à me remettre de cette beuverie)


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. J'adore le récit de ta soirée ça me rappelle tellement de chose! Et alors ce petit (grand) Russe, il s'est remis lui aussi de ta rencontre! Moi j'aime beaucoup ce genre de souvenirs, de brèves rencontre qui font du bien.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou :) Merci pour ton com' qui me fait bien plaisir !
    Ce petit/grand Russe, figure-toi que oui, il m'aimait bien mais pas autant que sa copine apparemment ;)
    Du coup, ça gâche un peu mon souvenir de la soirée haha

    RépondreSupprimer