mercredi 17 juillet 2013

Il y a des jours comme ça...

Des jours où j'ai envie de laisser tomber, où je me dis que je ne pourrai pas supporter un jour de plus ce schéma qui se reproduit encore et toujours, inlassablement. Malgré tous les efforts fournis, rien n'y fait et ma patience a des limites.

Muse - Resistance
It could be wrong, could be wrong
This is outta control
It could be wrong, could be wrong
It could never last
It could be wrong, could be wrong
Must erase it fast


Je me suis dit qu'en faisant bien les choses, peut-être, je dis bien "peut-être", la situation changerait. J'ai essayé tant de fois, je ne les compte plus... J'ai fait de mon mieux, vraiment, j'ai fait tout ce que je pouvais pour ne plus devoir subir cela.

J'ai pris la décision de ne plus jamais les séparer lors de nos au revoir, Dieu sait qu'ils étaient nombreux.. Peu importe l'endroit où je les emmenais, tout en sachant que ce n'était pas forcément la meilleure des choses à faire, je ne pouvais plus les séparer.
J'avais peur de le faire, j'avais peur des représailles, peur du stress, de l'énervement et de la frustration que cela pouvait me causer si jamais j'osais les séparer à nouveau. Je priais à chaque retrouvaille, je priais pour que cette fois-ci, je les retrouverai sereinement avec le sourire aux lèvres, le coeur léger. A mon grand regret, rien n'a changé, absolument rien.

Je sais que je ne suis pas la seule à vivre cet enfer, oh, je dirais bien que nous sommes 9/10 à connaître cette frustration. Tout en sachant que je ne suis pas la seule, j'ai l'impression que l'on me punit, moipersonnellement. Mais pourquoi ? Je n'ai rien fait pour mériter ça.
J'ai l'impression qu'elles sont mauvaises avec moi, voire perverses, tout ça gratuitement ! Elles prennent un malin plaisir à me faire perdre la tête, à me voir m'arracher les cheveux. Est-ce que ça les fait rire ? Est-ce qu'elles se rendent compte du calvaire que je vis ? Suis-je bête... Rien de tout cela, elles ne pensent même pas.

Bref, aujourd'hui, je n'en peux plus, je ne supporte plus ce sadisme, aujourd'hui, j'ai envie de baisser les bras, d'agiter le drapeau blanc. Oui, vous l'aurez compris, aujourd'hui, j'ai envie d'abandonner. Vous penserez que je suis une faible personne. Ne me jugez pas trop vite, je n'en ferai rien, cela me coûterait bien trop cher.

En même temps, vous penseriez quoi à ma place ? Qui n'a pas envie de faire la même chose que moi ? Prendre toutes ses putains de chaussettes qui ont perdu leur binôme (même quand on les fout ensemble dans la machine à laver, repliées l'une sur l'autre), les foutre à la poubelle et acheter 50 paires du même modèle et de la même couleur ?

Non, non, je ne pète pas un plomb... Quoique... Je rangeais mes vêtements tout en Skypant avec Ludi et je n'arrêtais pas de me plaindre de mes chaussettes célibataires en lui faisant part de mon désarroi. Cet article m'est venu tout seul sans que je ne demande rien, c'pas ma faute !
Attention

7 commentaires:

  1. MDRRRR !!!!!
    Je croyait à un truc de ouf, mais en fait non : des chaussettes ! haha, bien trouvé ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahah nan, c'est vraiment horrible, j'ai 3 sachets mais genre sacs poubelles REMPLIS de chaussettes sans sa soeur quoi, ça me saouuuuuuuuuuuuuuuuuule !

      Supprimer
  2. Oui car être ton amie c'est aussi se lamenter de tes chaussettes avec toi !

    RépondreSupprimer
  3. Putaaaaaain mais tu m'as fait tellement flippeeeeeeer xD

    RépondreSupprimer
  4. Tu sais que maintenant mes chaussettes sont comme les tiennes. C'est ta faute, avoue ! Ça me brise le cœur, moi aussi. La petite orpheline dans le placard...

    Tu crois que si je la donne à Minou, il en fera bon usage ? :3

    RépondreSupprimer