dimanche 29 septembre 2013

I dated a psycho [Part 3]

Allez hop ! C'est reparti pour un tour...

Je suis gentille, je vous mets une jolie chanson du dimanche, un peu de douceur pour faire passer cette histoire, ça fait pas de mal.
Faith no more - Easy
Rendez-vous à Châtelet un samedi, vers 13h30 il me semble, la fille super motivée "Ça te dérange si on se voit qu'à 16h ?", étonnamment, il s'est pas énervé, wouhou, champagne ! Je traîne donc à la maison, je vais sur Facebook, Twitter, les réseaux sociaux, les blogs et toussa quoi ! Vu le temps de merde, je mets un statut sur FB et le psycho montre le bout de son nez...
Vous remarquerez que je reste "calme" (bon, c'est FB quoi, je vous cache pas qu'on se foutait de sa gueule en messages privés avec un pote), je réponds gentiment que je ne parle que de la météo mais WTF ?! Un point d'interrogation, c'est pas suffisant ? Je sais pas, je vois 36 000 points d'interrogation (les points d'exclamation et d'interrogation par excès, ça me file de l'urticaire, vraiment !), je me sens un peu agressée moi... Bref... J'arrive donc à Châtelet, il me donne le numéro d'une sortie et m'appelle pour me dire qu'il s'est trompé, bon, c'est pas grave, je suis déjà sortie, je trouverai la bonne. Je lui dis que j'arrive dans 5 minutes. Il m'appelle : "T'es où ?!", "Bah, je viens de sortir, je vais chercher la sortie.", "Non, non, j'arrive !", "Bah non, c'est bon, je vais trouver.", "Non, je te dis que j'arrive !", putain mais, il va se calmer oui ?! Je lui répète que c'est bon, blablabla, lui demande s'il est loin de la fontaine, il ne voit pas de quoi je parle et me demande de venir vers la statue, je lui dis que je ne vois pas de quelle statue il parle, il commence à s'exciter en gueulant qu'elle est connue "Mais putain, t'es pas croyable, TOUT LE MONDE LA CONNAÎT  CETTE STATUE !", mais je m'en bas royal qu'elle soit connue ta statue, je la connais pas moi alors me fais pas chier ! Est-ce que je te fais chier parce que tu connais pas la fontaine moi ? On se rejoint, en le voyant arriver, forcément, je fais la gueule, il rigole, ouaaaaah, super drôle CONNARD. Je lui dis qu'il saoule à parler comme ça, il s'excuse, tout va bien. Ou pas. Il me propose de se promener dans Paris, pourquoi pas ? On marche à peine 5 minutes, il veut se poser dans un café, bon bah... Ok ! Il est pas net ce gars, pas net ! Il me demande ce que j'ai fait vendredi soir, je lui demande ce qu'il a fait, j'ai eu droit à une merveilleuse réponse : "J'étais avec des collègues, on a beaucoup bu et on a fini dans un bar de stripteaseuses jusqu'à 6h.", nature peinture le gars ! Je lui réponds "Ah ok." l'air détaché mais vraiment détaché parce que ça ne me faisait réellement aucun effet. Je me suis juste dit "Mais il est con ce gars ou bien ? Heureusement que je suis pas une fille jalouse !". Je ne sais pas trop quel était le but, s'il essayait de me rendre jalouse ou me tester, une chose est sûre, c'est qu'il est mal tombé, non seulement, je ne suis pas une fille jalouse, en temps normal, j'aurais peut-être fait une petite remarque mais venant de lui, j'en avais strictement rien à foutre ! On est ensuite allé à St-Michel, je vois Naf Naf "Ooooh, on rentre ? :D", moi, je pensais le faire chier... "Oui, si tu veux !", merde ! Bon, il est con mais il peut être brave... Il voit un petit short avec des étoiles, "Tu le veux ?", "Non non...", il me répond agressivement : "Non mais tu me mens là ! Il te plaît ou pas ?!"  euh, c'est quoi ton problème mec ?! Je lui dis que non, j'avais clairement pas envie qu'il me l'achète et oui, il était très très mignon ce petit short ! Puis j'ai eu la fameuse scène à propos du T-shirt rouge... BOULET. On cherche ensuite un endroit pour manger, sur le chemin, on passe devant une boutique de lingerie, il s'arrête d'un coup, surexcité "Ooooooh, c'est trop beau, viens, je t'achète ça !!!" en me montrant une nuisette transparente bien bien sexy, encore une fois, je refuse, il me demande pourquoi "Parce que j'ai pas envie puis de toutes façons, ça fera moche avec mon ventre." et BAM ! Il s'excite encore une fois... T'as la rage ou quoi ? Je t'emmène chez le véto ? Comment ça se passe ? "Mais putain, tu me mens encore ! C'est quoi cette excuse de merde là ?! T'as pas de ventre ! Tu me mens, tu me prends pour un con, tu me mens !"... Lui, psycho ? Naaaah... Alors déjà, je veux bien avoir un corps de déesse hein, ventre plat, gros seins, fesses rebondies comme il faut etc mais NON, j'ai du ventre, c'est un fait, j'aime la bière, j'aimerais bien vous dire que je n'ai pas de ventre mais là, oui, je mentirais ! J'ai pas non plus dit que j'avais le ventre d'Homer Simpson hein... Puis, qu'est-ce qu'il a avec le mensonge ce jeune homme ? Pourquoi cette obsession ? Dans tous les cas, sa nuisette, j'en voulais pas ! Il a vraiment cru que j'allais lui faire ce plaisir ? On se connaît depuis une semaine, t'es un putain de psycho et je vais enfiler une tenue coquine pour toi ? Faut pas rêver coco. Bref, il me répète que je ne suis pas fun (tiens, encore une obsession !) et on continue à chercher un endroit pour manger. On s'installe dans un bar à tapas, le serveur nous propose une table et le psycho s'énerve en disant qu'il veut une autre table, plus bas (alors ça, je n'ai jamais compris pourquoi), je lui explique calmement qu'il ne faut pas parler comme ça alors que cette personne n'avait rien fait de mal, il était ensuite très agréable avec le fameux serveur (oui oui, ça fait bien bien psycho qui change de visage en 30 secondes). On commande, on discute et vu qu'il m'agaçait déjà pas mal, ça me titillait, j'avais besoin d'être méchante avec, je ne me rappelle franchement pas dans quel contexte j'ai sorti ça mais je lui ai dit "Bah putain, tu vas attendre longtemps avant de te faire sucer toi ! Puis tu sais quoi ? T'es le seul gars avec qui j'ai pas couché le premier soir.", oui, des fois, je n'arrive pas trop à me contenir. Il a commencé à s'exciter, tout nerveux il m'a répondu : "Mais pourquoi tu me dis ça ?! Ça va pas non ?!"  (c'est l'hôpital qui se fout de la charité quand même) et blablabla, c'était parti pour un monologue ! Il a fini par me dire qu'il s'était perdu, qu'il ne savait plus qui il était. Euh, ouais... Bah, écoute, c'est bien... Et il a dit qu'on pouvait pas continuer HALLELUJAH ! Merci mon Dieu ! On part donc et sur le chemin, il m'achète une rose et s'excuse en me disant qu'il faudra qu'on fasse des efforts... Merde, non mais merde quoi ! C'est là que j'ai été super lâche, j'ai pas su dire "Ça sera sans moi coco !". J'ai été bien bête sur le coup. Petit edit : J'ai oublié de préciser à quel point j'étais heureuse de ne pas dormir avec lui ce soir là ! Le soir, j'avais un anniversaire où je me suis un touuuut petit peu fait chier, bon, énormément, je l'avoue mais j'étais bien mieux à cette soirée que dans le mini lit du psycho. Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Eh ben, il était corsé celui-là aussi ! Ça vient confirmer ma loi (de Murphy) établie récemment que le mec qui balance plein de points d'interrogations et points d'exclamations d'affilée pour s'exprimer, même si la présomption d'innocence, vaut mieux pas le prendre en rendez-vous : il a souvent la rage et il sait pas où il a mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, j'ai bien ri en lisant ton commentaire !
      C'est exactement ça, il sait pas ou il a mal ET il a la rage, COMBO ! :D

      Supprimer
  2. PUTAIN MAIS LA FONTAINE. LUMI, LA FONTAINE, MERDE. Quelle fontaine ?
    Ah, ce sympathique personnage.
    Que dire de plus ? CONNARD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pensais t'avoir raconté cet épisode hahaha !
      Nan, pas connard, stupide péteux !

      Supprimer
    2. Connard, aussi, ça lui va bien. Je trouve ! o/

      Supprimer
    3. Non non, souviens-toi, il voulait qu'on le prenne pour un connard le pauvre gars, le plus gros enculé ou connard de la Terre est plus respectable que lui.

      Supprimer
  3. Ah mais c'est pas vrai, en lisant ces histoires avec le psycho j'arrête pas de passer de différents états émotionnels en peu de temps: "quoi ??" "mais il est dingue!!" "purée elle est tolérante !" "naaan j'hallucine !" "énorme j'aurais voulu être là !" "mais il fait pitié le pauvre" "mais bon dieu, pourquoi elle l'envoie pas chier ?" "aaaah ça y est elle l'a envoyé chier" etc. XD

    Non mais sans déconner, ce mec est un cas exceptionnel. Si je faisais des études de psychiatrie je le prendrai comme premier patient.

    Bon, maintenant la SUIIIIIIITE !!! viiiiiiiite !

    RépondreSupprimer
  4. Hahahahah, j'ai ri en lisant ton avant dernière phrase :D
    Imagine moi, vivant le truc, ce que je devais penser ?! Le gars, il changeait d'humeur en une demie seconde parfois !
    La suite dans la semaiiiiiine :D Enfin, je promets rien mais j'essaie, t'es pas au bout de tes surprises :D

    RépondreSupprimer
  5. mais il a l air très bien ce jeune homme :-)

    RépondreSupprimer