jeudi 6 décembre 2012

Je me contente du meilleur



Radiohead - Creep
"You're so fuckin' special"

Mon dernier copain me disait que j'étais trop difficile, trop exigeante, il avait l'impression que je devais admirer la personne avec qui je partageais ma vie, il avait raison.
Je suis extrêmement difficile, j'y peux rien ! J'ai déjà du mal à m'intéresser à quelqu'un alors quand ça arrive, il faut ensuite que cette personne m'impressionne plus ou moins, j'ai besoin d'une personne devant laquelle je serai émerveillée comme une enfant.

Je n'aime pas les gens qui ne sont bons qu'à moitié, j'aime quand la personne excelle dans un domaine voire plusieurs, ce dernier ex n'excellait dans aucun domaine (Aaaah si, je suis mauvaise langue, c'était un de mes meilleurs coups, il excellait au lit !), quand il faisait de la guitare, je m'ennuyais, quand je le voyais programmer, je m'ennuyais, quand il me parlait... Je m'ennuyais. 

Mon premier ex, malgré tous ses défauts, jouait merveilleusement bien du piano et se débrouillait plus que bien à la guitare.

Le second (celui dont j'ai parlé dans l'article "Je suis guérie de l'amour de ma vie"), aaaaaah F., il avait (il a toujours hein !) tellement de qualités, il était déjà très intelligent, j'arrivais même à être émerveillée quand il programmait, il cuisinait, il parlait anglais, espagnol et grec bon puis français bien sûr (oui oui, j'adore quand l'autre parle plein de langues, rien que l'anglais me suffit mais quand il parlait grec je trouvais ça tellement sex ! On peut rajouter le japonais aujourd'hui vu qu'il vit à Tokyo), il a fini lauréat de son école d'informatique, a enchaîné avec une école de commerce, il pouvait me raconter le big bang ou me parler de la pluie et du beau temps, j'étais toujours émerveillée, sa manière de raconter les choses faisait que j'étais pendue à ses lèvres, je me sentais en sécurité avec, je savais qu'il pouvait me défendre si quelque chose m'arrivait (malheureux à dire mais je n'ai jamais ressenti ça avec un autre)... Bon, je vais m'arrêter là, cet homme est bourré de qualités ;)

Le troisième, il dessinait bien puis il s'est mis à la 3D et son évolution a été plus qu'hallucinante, j'adorais le regarder dessiner ou faire de la 3D, je l'enviais même de dessiner aussi bien et d'apprendre aussi vite !

Le quatrième euh... Bah... C'est le premier dont j'ai parlé et malheureusement, je ne l'admirais pas, c'est horrible mais il m'agaçait même très souvent, j'avais l'impression qu'il se surestimait et j'avais envie de lui dire qu'il ne m'impressionnait pas vraiment...

Je parais sans coeur, même prétentieuse sachant que je n'excelle dans aucun domaine mais j'ai besoin, j'ai envie, je veux admirer la personne que j'aime, comme une petite fille qui admire son papa parce que papa c'est le plus grand, le beau et le plus fort de tous (sauf le mien).

2 commentaires:

  1. Oh ! Moi c'est bien le contraire, j'admire les gens, et à côté je suis une petite bouse (ouais, c'est toujours aussi joyeux dans ma tête :3)

    Du coup, je pense que j'idéalise trop les gens, et après ça fait des grooooooooooosses déceptions. Même au niveau amitié, malheureusement. Et surtout à ce niveau là, en fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais dur, en plus on met svt beaucoup de temps à se rendre compte qu'on a idéalisé telle ou telle personne et on se dit "mais merde, j'étais vraiment aveugle !"

      Supprimer